Ensemble Vocal Oikumeme
Dordogne - Périgord

Un de nos choristes nous a quitté...Georges Philip

Le Pasteur Georges Philip nous a quitté ce 18 octobre 2019

Georges Philip et l'Ensemble Vocal Oikumene :

- Il était pasteur de Bergerac quand nous l'avons connu et a grandement favorisé la création de notre ensemble.

- Grâce à lui nous avons pu bénéficier du Foyer Protestant pour nos répétitions.

- Grâce à lui nous avons pu donner des concerts dans différents temples... de Bergerac à Castres, en passant par Montauban, Ste Foy la Grande, et bien d'autres...

- Grâce à lui nous avons découvert quelques oeuvres issus de sa partithèque d'ancien Chef de Choeur... et profité de ses connaissances musicales...

 

Ce samedi 26 octobre 2019, lors du Culte de Reconnaissance pour Georges Philip, nous étions une douzaine de choristes d’EVO, avec notre Chef de Choeur et Pierre Barusseau, trompettiste comme Georges Philip, 
au Temple de  Mauvezin, dans le Gers, où Georges Philip a ses origines familiales et où il s'est marié, pour entourer Diane et sa famille de notre affection. Quelques anciens d'EVO nous ont rejoint pour la circonstance.

Le temple était rempli de nombreuses personnes connues de la famille Philip, venant des régions où Georges Philip a été pasteur (Tour, Bergerac, ...)

Ce fut une célébration sobre, priante, au cours de laquelle nous avons écouté la lecture d’une épître de St Paul et l’Evangile des Béatitudes de St Mathieu. Au milieu des prières et prédication, de textes lus et choisis par la famille nous avons pu entendre quelques pièces de musique enregistrées où Georges Philip chantait et jouait de la trompette. Un autre moment musical fut un sonate de Vivianipour trompette et orgue jouée par Pierre Barusseau et Pascal Laborde.

La pasteur a rappelé et résumé la vie de Georges Philip  "Ministre de la Parole", sa foi, le partage de son amour pour Dieu et pour son prochain, son amour pour sa femme Diane, pour ses enfants Alexandre, Corinne, Sandra, ses petits-enfants...

Après le culte, son fils Alexandre nous a rappelé avec le sourire et beaucoup de courage et d’émotion un autre visage de Georges Philip : quelqu'un avec plein d'humour et quelques fois un tantinet coquin (!).

« A Dieu, Georges… »

Isabelle D. - Pascal L